Présentation


Installée à Paris et en Province dans le Morbihan (56), Antagua intervient sur toute la France ainsi que dans les DOM-TOM, en fournissant des prestations de diagnostics et de traitements des eaux des bâtiments de santé ou recevant du public.

 

 

Plus de détails

Actualités


27 juin 2019

ABIDJAN, Hôtel AZALAÏ

CONFÉRENCE ABIDJAN
Risques bactériologiques dans les réseaux Eaux Chaudes & Froide Sanitaires des bâtiments recevant du Public.

24 septembre 2019

LYON - Hôtel Golden Tulip Lyon Eurexpo

MASTERCLASS PALL MEDICAL:

"Conception, réalisation, surveillance et sécurisation des réseaux d'eau des établissements de santé"

5, 6 et 7 juin 2019

Strasbourg

XXXe Congrès National de la Société Française d’Hygiène Hospitalière

Le programme complet est désormais disponible:

https://sf2h.net

23 mai 2019

Hôtel Four Season George V, Paris

FORUM HOTEL & SPA

«Mutlidiversity in Wellness – Multidiversité dans le Bien-être »  
Spa – Thalasso – Thermalism

22 janvier 2019

Maîtriser le risque sanitaire lié à l'eau

24 janvier 2019

Dans le cadre des Thermalies à Paris, Monsieur Patrick Paris a présenté l'étude sur l'Hygiène de l'eau et des surfaces dans les Spas & Thalassos.

21 mars 2019

Amnéville

Journée d'échanges HYDREOS Thermalisme

 

Chimie de l'eau



L’eau naturelle est un élément complexe contenant de multiples composés chimiques. Les trois phases liquide, solide et gazeuse peuvent coexister au sein de l’eau. L’eau de ville est considérée comme une eau naturelle, même si elle a subi des traitements de chloration, de filtration et de désinfection avant sa distribution.

Les éléments fondamentaux précisent l’état d’une eau :  l’anhydride carbonique, l’acide carbonique, les hydrogénocarbonates, les carbonates, le calcium, l’hydrogène, l’ion hydroxyle.

Les éléments caractéristiques dits majeurs, le magnésium, le sodium, le potassium, les sulfates, les chlorures, les nitrates.

L’eau contient toujours au moins deux gaz dissous non dissociés, l’oxygène et le gaz carbonique.

Les paramètres physico chimiques tels que le pH, la température, la conductivité, le TH, le TA, le TAC, les teneurs en éléments majeurs…. caractérisent une eau donnée.

Corrosion et entartrage

Chimie des eaux naturelles et leurs composants

Pour la suite de cette présentation, le terme eau sera employé, étant entendu que ce terme signifie ‘eau naturelle’.

Chaque eau naturelle est un élément complexe contenant de multiples composés chimiques. Les trois phases liquide, solide et gazeuse peuvent coexister au sein de l’eau. L’eau de ville est considérée comme une eau naturelle, même si elle a subit des traitements de potabilisation, de filtration et de désinfection avant sa distribution.

L’eau contient toujours au moins deux gaz dissous non dissociés, l’oxygène et le gaz carbonique. Ce dernier est également appelé anhydride carbonique.

Les éléments chimiques dissous rencontrés dans les eaux naturelles sont classés en deux catégories, les éléments fondamentaux et les éléments caractéristiques.

 

Les principales causes de la corrosion sont dues à :

Une température élevée ; dans le cas de l’acier galvanisé, la couche de zinc se dégrade à partir de 60°C,

Un surdimensionnement de canalisations,

La juxtaposition de métaux différents,

Des parties de canalisations surchauffées,

Un soutirage insuffisant,

La nature de l’eau (voir conditions de mise en œuvre d’un traitement d’eau indiquées ci-avant).

La corrosion se manifeste par de "l’eau rouge" aux robinets, c’est-à-dire de l’eau contenant des produits de corrosion telle que la rouille. Pour les installations en cuivre, la corrosion se manifeste par une eau verte ou bleue. Des percements en fond de ballons, aux zones de dégazage, dans les canalisations où la circulation est lente, sont aussi des pathologies rencontrées fréquemment. 

L’entartrage ou l’inscrustation, est la formation et la croissance d’un dépôt adhérent et dur formé de tartre. La formation de tartre se fait sur une surface, par exemple sur la résistance électrique d’un ballon. Le tartre est majoritairement composé de carbonate de calcium.

Les deux notions, de corrosion et d’entartrage sont à considérer distinctement. En effet une eau peut être corrosive (en fonction de composés qu’elles contiennent, notamment des ions chlorures et sulfates) mais peut aussi être agressive ou entartrante. La première notion concerne la dissolution d’un métal en contact avec cette eau, et l’agressivité traite de la dissolution du tartre uniquement. 

Les éléments fondamentaux de l'eau

L’ANHYDRIDE CARBONIQUE

CO2

L'ACIDE CARBONIQUE

H2CO3

LES HYDROGENOCARBONATES

HCO3-

LES CARBONATES

CO3-

LE CALCIUM

CA++

L’ION HYDROGENE

H+

L’ION HYDROXYLE

OH-

L'anhydride carbonique et l'acide carbonique sont considérés indistinctement. En fait, l'acide carbonique existe en très faible quantité du fait de son instabilité. Sa formation résulte de la réaction chimique suivante :

CO2 (DISSOUS) + H2OH2CO3

et la notation H2CO3 est souvent employée pour le dénommer.

Les éléments fondamentaux sont toujours présents dans l’eau. Ils participent notamment à l’équilibre carbonique, i.e. à un ensemble d’équilibres chimiques liés aux carbonates et à la chimie du calcium. Dans une eau, la teneur totale du calcium dissous et précipité est constante.

Les éléments caractéristiques sont :

LE MAGNESIUM

Mg++

LE SODIUIM

Na+

LE POTASSIUM

K+

LES SULFATES

SO4--

LES CHLORURES

Cl-

LES NITRATES

NO3-

La teneur des éléments caractéristiques varie en proportions non négligeables d’une eau à une autre. De ce fait, toutes les eaux ne se ressemblent pas d’une région à une autre. De plus, une eau peut évoluer en fonction du temps, notamment en fonction de sa température et de la pression à laquelle elle est soumise.

Unités de concentration utilisées

Les unités couramment utilisées pour les concentrations de composés dans les eaux, sont le milligramme par litre (mg/l) et le millliéquivalent par litre (méq/l). La première unité exprime une masse moyenne par litre. La seconde indique une masse rapportée à la charge des composés, de ce fait c’est une unité homogène pour tous les constituants d’une eau.

Paramètres physico-chimiques

Le pH est le potentiel hydrogène. Il détermine la concentration en ions hydrogènes H+. La relation est pH - log (H+). C'est un paramètre important, car beaucoup d'équilibres chimiques y sont liés. Les eaux naturelles ont un pH compris entre 6.5 et 8.

Le titre hydrotimétrique TH ou la dureté de l’eau définit la teneur en ions alcalinoterreux calcium et magnésium. Elle s’exprime en degrés français. Selon les valeurs du TH, on estime le niveau de dureté de l’eau :

Valeur du TH

Nature de l’eau

Inférieur à 15 degrés français

Eau douce

De 15 à 35 degrés français

Eau moyennement dure

Supérieur à 35 degrés français

Eau dure

En France, la dureté de l’eau varie de 0 à plus de 100 degrés français pour certaines régions.

La résistivité de l’eau est une mesure qui renseigne sur sa teneur globale en minéraux dissous ionisés. Elle s’exprime en Wcm. Plus une eau est pure et plus sa résistivité est élevée. La conductivité est l’inverse de la résistivité et s’exprime en msiemen par cm.

Le Titre Alcalimétrique TA est réalisé par un dosage de l’eau à l’acide sulfurique, de ce fait la valeur du pH décroit en fonction de la quantité d’acide ajoutée, et lorsque le pH atteint la valeur de 8.3, la quantité d’acide additionné à l’eau détermine la valeur du TA. On dose ainsi les ions hydroxyles, la moitié des ions carbonates et le tiers des ions orthophosphates.

Pour une eau naturelle, le TA est nul car le pH est inférieur à 8.3.

Le Titre Alcalimétrique Complet TAC et le TA se mesurent simultanément. Lorsque le pH atteint la valeur de 4.5 la quantité d’acide additionné à l’eau détermine la valeur du TAC. On dose ainsi les ions hydroxyles, les ions carbonates et les deux tiers des ions orthophosphates.

Pour une eau naturelle dont la teneur en orthophosphates est très faible, le TAC détermine la teneur des ions hydrogénocarbonates.

La teneur en sodium

Certaines eaux nécessitent ce qu’on appelle un adoucissement (ce traitement est décrit par la suite) afin de réduire le phénomène d’entartrage. Ce procédé rajoute, en quantité parfois importante, des ions sodium à l’eau. La concentration en sodium est exprimée en milligrammes de Na+ par litre d'eau.

La teneur en phosphates totaux

Les eaux traitées contiennent des polyphosphates en faibles quantités. La concentration de ces composés est exprimée en milligrammes de P2O5 par litre d'eau.

La teneur en silicates

Les eaux contiennent des silicates en quantités plus ou moins importantes selon les régions, sous forme d’ions HSiO3-. La concentration de ces composés est exprimée en milligrammes de SiO2 par litre d'eau.

La teneur en zinc

Les eaux ne contiennent généralement que très peu de zinc. Par contre, les eaux chaudes traitées peuvent en contenir en quantités non négligeables. La concentration du zinc est exprimée en milligrammes de Zn++ par litre d'eau.

La teneur en aluminium et en magnésium

Certains procédés de traitement des eaux chaudes sanitaires font appel à une dissolution de matériaux appelés anodes solubles (ces traitements sont décrits par la suite). La concentration en l’aluminium et en magnésium est respectivement exprimée en milligrammes de Al+++ et de Mg++ par litre d'eau.

La teneur en chlorures et en sulfates

Une teneur élevée en chlorures et en sulfates intensifie la corrosivité d’une eau. Les concentrations sont respectivement exprimées en milligrammes de Cl- et en SO4-- par litre d'eau.

 

Chaque paramètre cité fait l’objet d’une norme spécifique de mesure. Un recueil, concernant l’ensemble des normes sur l’eau, est disponible à l’AFNOR.

eau, eau froide, eau chaude, corrosion, corosion, entartrage

Solutions d'expertise de réseaux d'eau

 

zones d'intervention

Siège Paris 

Tour Montparnasse 26ème étage 33 avenue du Maine 75015 Paris

Siège Province

65 Rue Poupian 56350 Allaire

 Intervention sur toute la France ainsi que dans les DOM-TOM

Nos clients
Nos partenaires

Siège de Paris
26ème étage 33 avenue du Maine 75015 Paris
Siège du Morbihan
65 Rue Poupian 56350 Allaire
Intervention sur toute la France ainsi que dans les DOM-TOM

contact@antagua.fr